députation


députation

députation [ depytasjɔ̃ ] n. f.
• 1433; bas lat. deputatio « délégation »
1Envoi d'une ou plusieurs personnes chargées d'un message, d'une mission. ambassade, délégation, mission. Par ext. Ensemble des personnes envoyées en députation. Une députation de six personnes.
2(1789) Fonction de député (spécialt en parlant du mandat parlementaire et représentatif). mandat. Candidat à la députation.

députation nom féminin (bas latin deputatio, -onis) Envoi de personnes chargées d'une mission ; ces personnes elles-mêmes ; délégation, ambassade. Fonction de député. Ensemble des députés d'un département.

députation
n. f.
d1./d Envoi d'une ou de plusieurs personnes chargées d'une mission; ces personnes elles-mêmes. Recevoir une députation. Syn. délégation.
d2./d Fonction de député. Se présenter à la députation.
|| (Belgique) Députation permanente: ensemble des députés permanents.

⇒DÉPUTATION, subst. fém.
A.— Action d'envoyer une ou plusieurs personnes en mission, généralement officielle; fait d'être ainsi envoyé. On s'agita beaucoup, on fit une députation auprès du Premier Consul (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 111) :
1. ... ou bien Mme Frontenac regagnait sa chambre et n'en redescendait, les yeux gonflés et la face bouillie, qu'après plusieurs ambassades et députations des enfants consternés.
MAURIAC, Le Mystère Frontenac, 1933, p. 112.
B.— P. méton.
1. Ensemble de personnes ainsi envoyées. Une députation arrive; recevoir une députation. Les Machabées (...) envoyèrent aux Spartiates une députation amicale (CHATEAUBR., Martyrs, t. 2, 1810, p. 201) :
2. ... elle s'étonnait de ne voir venir à sa rencontre ni M. de Vaubert ni quelque députation de fermiers et de jeunes paysannes accourus pour fêter son retour, et lui offrir des fleurs et des hommages.
SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 33.
Spécialement
a) Ensemble de personnes représentant une collectivité dans une assemblée délibérante. Les discours que vous avez tenus (...) aux diverses députations de l'Assemblée Constituante (Recueil textes hist., 1792, p. 65).
b) Ensemble de députés à la seconde chambre législative. La députation d'un département. J'aurais rejoint (...) la députation de Paris qui déjà en grande partie avait quitté la capitale (BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1914-18, p. 102).
Rem. On rencontre chez Vallès, en ce sens, avec une valeur péj. le subst. fém. députasserie (J. Vingtras, Insurgé, 1885, p. 190).
c) [P. anal. de fonction] Il y avait du bordeaux, du bourgogne, du rivesaltes (...) : c'était une députation de tous les vins de France (BALZAC, Œuvres div., t. 1, 1850, p. 214).
2. Charge, fonction, place de député, en particulier dans une assemblée délibérante ou à la seconde chambre législative. Candidat à la députation; aspirer, se présenter à la députation. J'ai accepté, j'ai souhaité même la députation (DESMOULINS, Vx Cord., 1793-94, p. 164). La députation de Saint-Denis est vacante (SCRIBE, Camaraderie, 1837, II, 3, p. 271).
3. Rare. Endroit où sont installés les membres d'une députation. Non loin de la Députation provinciale (BARRÈS, Greco, 1911, p. 144).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1433 « groupe de personnes envoyées en mission » (GHILL. DE LANNOY, Œuvres, 255, Potvin ds R. Hist. litt. Fr. t. 9, p. 486); av. 1650 « envoi de personnes en mission » (VAUG[ELAS], Quint. Curc., X, 8 ds RICH.); 2. av. 1630 « fonction de député » (D'AUB., Vie, CIX ds LITTRÉ); 1789 (Mon[iteur], I, 35 ds Z. fr. Spr. Lit. t. 35, p. 135). Dér. de députer d'après le b. lat. deputatio, -onis « délégation de la capacité d'agir » (fin VIe-début VIIe s. ds NIERM.), attesté dès le Ve s. au sens de « assignation ». Fréq. abs. littér. :242. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 652, b) 452; XXe s. : a) 226, b) 93.

députation [depytɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1433; de députer, d'après le bas lat. deputatio « délégation », de deputare.
1 (Av. 1650). Envoi d'une ou de plusieurs personnes chargées d'un message, d'une mission. Ambassade, délégation, mission.
1 Un des plus grands inconvénients des grands États, celui de tous qui y rend la liberté le plus difficile à conserver, est que la puissance législative ne peut s'y montrer elle-même, et ne peut agir que par députation. Cela a son mal et son bien, mais le mal l'emporte. Le législateur en corps est impossible à corrompre, mais facile à tromper.
Rousseau, Considérations sur le gouvernement de Pologne, VII.
2 (…) une députation au roi, pour invoquer sa clémence en faveur de ceux qui avaient forcé les portes des prisons.
Mirabeau, Collection, t. I, p. 282, in Littré.
(1433). Par métonymie. Les personnes envoyées en députation. || Une députation de six personnes. || La députation a été, n'a pas été reçue par le président. || Députation solennelle envoyée par une ville grecque de l'Antiquité. Théorie.
2 (1789). Fonction de député (spécialt en parlant du mandat parlementaire et représentatif). Mandat. || Se présenter à la députation. || Candidat à la députation. || Aspirer à la députation.
3 Rare. Lieu où sont installés les membres d'une députation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Deputation — Dep u*ta tion, n. [Cf. F. d[ e]putation. See {Depute}.] 1. The act of deputing, or of appointing or commissioning a deputy or representative; office of a deputy or delegate; vicegerency. [1913 Webster] The authority of conscience stands founded… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • députation — DÉPUTATION. s. f. Envoi d une ou de plusieurs personnes avec commission. Députation solennelle. Députation de six ou sept personnes. [b]f♛/b] Il se prend aussi quelquefois pour le corps des Députés. Députation nombreuse. Toute la Députation a été …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • deputation — Deputation. s. f. Envoy avec commission. Deputation solemnelle, generale. Il se prend aussi quelquefois pour le corps des Deputez. Deputation nombreuse, toute la deputation a esté d avis, &c …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Deputatĭon — (v. lat.), 1) eine Abordnung von Niederen an Höhere, od. von Gleichen an Gleiche, um eine Vorstellung, Bitte, Gratulation u. dergl. zu überbringen; 2) die Abgeordneten selbst; 3) Abordnung (Ausschuß) von den Ständen eines Landes, welche sich auf… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Deputation — (lat.), Abordnung, Entsendung einiger Mitglieder aus einem Kollegium, einer größern Versammlung, Körperschaft oder Genossenschaft zur Betreibung einzelner Angelegenheiten; dann die abgesendeten Personen selbst; ferner eine Abordnung (Ausschuß)… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Deputation — (lat.), Abordnung von Personen, welche im Auftrag oder in Vertretung einer größern Vereinigung oder Körperschaft handeln, z.B. in den Gemeinden Ausschüsse, denen bestimmte Verwaltungszweige (Schulwesen, Bauwesen etc.) überwiesen sind. Über die D …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Deputation — Deputation, lat., Abordnung; Deputirter, Abgeordneter; Deputirtenkammer, Kammer der Abgeordneten; im deutschen Reiche war D. ein von dem Reichstage niedergesetzter Ausschuß …   Herders Conversations-Lexikon

  • deputation — I (delegation) noun agents, body of delegates, body of representatives, commissaries, commission, committee, consulate, delegates, delegation, emissaries, envoys, factors, legati, legatio, legation, mission, plenipotentiaries, proxies,… …   Law dictionary

  • Deputation — Deputation,die:⇨Delegation …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • deputation — late 14c., noun of action from DEPUTE (Cf. depute) …   Etymology dictionary